Le migrant mort écrasé sous un bus avait reçu un ordre de quitter le territoire la veille des faits

Bien que la thèse de l’accident est l’hypothèse privilégiée, un examen externe du corps est demandé.

Le jeune migrant qui est décédé dans la nuit de lundi à mardi, écrasé sous un bus, avait reçu un ordre de quitter le territoire la veille des faits, nous a confirmé le parquet de Bruxelles ce mardi.

Le jeune homme s’était glissé dans l’essieu d’un bus au départ de la gare du Nord. Alors que le bus n’était parti que depuis quelques kilomètres, un automobiliste a constaté qu’un homme se trouvait dans la partie située entre les roues et la cabine du bus. Il a alors prevenu le conducteur du véhicule. Le migrant a été écrasé dans la cavité dans laquelle il tentait de voyager lorsque le bus s’est arrêté.

Les services de secours sont rapidement intervenus sur place mais le jeune homme est décédé alors que des soins lui étaient apportés.

Une enquête a été ouverte au niveau du parquet de Bruxelles. Bien que la thèse de l’accident est l’hypothèse privilégiée, un examen externe du corps est demandé.

► Un reportage de Martin Caulier et Manon Ughi

Partager l'article

19 juin 2018 - 18h07